November 15

Tags

The countdown has begun

Today, I remind me the moment I decided to apply for this assignment and the one when I knew I had been selected and that I was going to be one of the 73 volunteers from 21 different countries who will be support 26 NGO around the world. I remind me all my interrogations and all my apprehensions before leaving France for going to Nigeria, because I was a little disappointed when I initially found out where my PULSE assignment was based, I will always remember my husband’s face when we opened together the answer from PULSE as the news that we had heard on TV about Nigeria was not encouraging.

– Am I really ready to live differently, with the less privileged?

– Would I be able to bear the distance, the loneliness?

– Am I ready to learn to refocus myself on the fundamentals in my professional and personal life?

– Am I ready to be face difficult situations?

 

– Am I able to don’t know therefore what to expect?

– Would I be able to live out of my comfort zone?

– How will I support the NGO?

But I knew I had sufficient determination to bear all the potential hardships. I was prepared and determined for this life-changing experience.

But today the countdown has begun: I have only one month before leaving the Nigeria and go back to France. It’s strange, my feelings are confused because I  am looking forward and apprehensive this moment .

Of course, I cannot wait to find my family and friends for the end of the year celebrations. We will be all together this year for Christmas, it has not happened for a long time.

I’m going to eat something other than chicken, eggs, noodles and rice…chicken, eggs, noodles and rice!!! Because I must admit I cannot go anymore! I eaten, during this 6 months in Nigeria, more chicken, rice, eggs and noodles that in all my life!

But in the other hand I can say now that Pulse is more than described in Pulse site: It’s an amazing adventure where we meet a lot of different people, from different nationalities, with different background, different cultures and religions.

Fortunately, I am not alone as volunteer in Nigeria and it is a real chance as we cannot do a lot of things in Nigeria due to the security. It is a good opportunity to meet GSK colleagues from different countries. In Nigeria we are 9 volunteers from 8 different nationalities and it is a permanent exchange. I share a flat with Gatit, we have same age, and children with same age, she is Indonesian, I learn a lot of thing about Indonesia culture and religion. We don’t work in the same ONG but every day we share the diner and we discuss about a lot of things: our assignment in  our respective NGOs and in GSK in our respective countries, about our life as a woman in 2 different countries distant of 11600 km.

And I can say that I will miss all of them! Throughout this assignment, we all got along well, we supported each other in moments of doubt, during the lower morale. But we laughed a lot too and we shared a lot of activities all together: Walk, gym, cooking, knowledge exchange, shopping, games…

Pulse it’s also the opportunity to challenge yourself. We have to work in a new environment and unknow country during 6 months. We must integrate quickly, understand what the NGO expects from us. And believe me it’s not always easy in a language that is not yours, and in a field that it’s new for you! It’s a permanent challenge and questioning.

It’s time also now  to question me about the after Pulse.

  • What I learnt from my PULSE assignment and how I can bring this back to GSK and in my personal life?

I will miss also CHAI with all my kind colleagues : Nnekia, Lekia, Funke, Zainab, Jamila, Paulette, Rosemary, Namita, Jumy, and so on…

I will miss also my daily walk for going to the office and all these people I crossed and with I exchanged: Good morning, how was your night?

I will miss also my daily breakfast under the sun on my balcony while reading (I read about 40 books during this assignment) and if you want to discover Nigeria you can read “Americanah” and “ Purple hibiscus” by Chimamanda Ngozi Adichie. Thank to Fredérique H. for making me discover this author! We will exchange around a coffee on my return. 

I will miss also the colors and warmth of Africa.

The countdown has begun: I have 30 days to enjoy every moment in Nigeria with people I will miss when I will be in France where I will enjoy every moment with people who miss me now in Nigeria. 

Le compte à rebours a commencé….

Aujourd’hui, je me rappelle le moment où j’ai décidé de postuler pour cette mission et le moment où j’ai su que j’avais été sélectionnée et que je serais l’un des 73 volontaires, en provenance de 21 pays différents, qui soutiendront 26 ONG dans le monde.

Je me rappelle toutes mes interrogations et toutes mes appréhensions avant de quitter la France pour aller au Nigeria, parce que j’étais un peu déçue quand j’ai découvert le pays de mon affectation PULSE, je me souviendrai toujours de la tête de mon mari lorsque nous avons ouvert ensemble la réponse de Pulse ! Les nouvelles que nous avions entendues à la télévision sur le Nigeria n’étaient pas encourageantes.

– Suis-je vraiment prête à vivre différemment, avec moins de confort?

– Serais-je capable de supporter la distance, la solitude?

– Suis-je prête à me recentrer sur les fondamentaux dans ma vie professionnelle et personnelle?

– Suis-je prête à affronter des situations difficiles?

– Suis-je capable de ne pas savoir à quoi m’attendre?

– Serais-je capable de vivre hors de ma zone de confort?

– Comment vais-je soutenir l’ONG?

Mais je savais que j’avais suffisamment de détermination pour supporter toutes les difficultés potentielles. J’étais préparée et déterminée pour cette expérience qui change la vie.

Aujourd’hui le compte à rebours a commencé, je n’ai plus qu’un mois avant de quitter le Nigeria et de rentrer en France. C’est étrange, mes sentiments sont confus parce que j’ai hâte et en même temps j’appréhende  ce moment.

Bien sûr, j’ai hâte de retrouver ma famille et mes amis pour les fêtes de fin d’année. Nous serons tous ensemble cette année pour Noël, ça n’est pas arrivé depuis longtemps.

Je vais manger autre chose que du poulet, des œufs, des nouilles et du riz … du poulet, des œufs, des nouilles et du riz !!! Parce que je dois admettre que je n’en peux plus! J’ai mangé, en 6 mois au Nigeria, plus de poulet, de riz, d’œufs et de nouilles que dans toute ma vie!

Mais d’un autre côté, je peux dire maintenant que Pulse est plus que ce qui est décrit sur le site Pulse : C’est une aventure incroyable où nous rencontrons beaucoup de personnes différentes, de différentes nationalités, avec des antécédents différents, de cultures et de religions différentes.

Heureusement, je ne suis pas seule en tant que volontaire au Nigeria et c’est une vraie chance car nous ne pouvons pas faire beaucoup de choses au Nigeria à cause de la sécurité. C’est une bonne occasion de rencontrer des collègues de GSK de différents pays. Au Nigeria nous sommes 9 volontaires de 8 nationalités différentes et c’est un échange permanent. Je partage un appartement avec Gatit, nous avons le même âge, et des enfants du même âge, elle est Indonésienne, j’apprends beaucoup de choses sur la culture Indonésienne et sur la religion. Nous ne travaillons pas dans la même ONG mais chaque jour nous partageons le dîner et nous discutons de beaucoup de choses: notre mission dans nos ONG respectives et nos jobs chez GSK dans nos pays respectifs, sur notre vie de femme dans 2 pays différents distants de 11600 km.

Et je peux dire que tous me manqueront ! Tout au long de cette mission, nous nous sommes tous bien entendus, nous nous soutenions mutuellement dans les moments de doute, lors de baisse de moral. Mais nous avons aussi beaucoup rit et nous avons partagé de nombreuses activités: marche, gym, cuisine, échange de connaissances, shopping, jeux …

Pulse c’est aussi l’opportunité de se mettre au défi. Nous devons travailler dans un nouvel environnement et dans un pays inconnu pendant 6 mois. Nous devons nous intégrer rapidement, comprendre ce que l’ONG attend de nous. Et croyez-moi, ce n’est pas toujours facile dans une langue qui n’est pas la vôtre, et ce dans un domaine qui est nouveau pour vous! C’est un défi et un questionnement permanent.

Il est temps aussi de m’interroger sur l’après Pulse.

– Qu’ai je appris lors de ma mission Pulse et comment puis-je intégrer ces connaissances chez GSK et dans ma vie personnelle?

Ma marche quotidienne pour aller au bureau va me manquer ainsi que tous les gens que je croise et avec qui j’échange sur mon trajet: «  Bonjour, comment s’est passée ta nuit? »

Mon petit déjeuner quotidien au soleil sur mon balcon en lisant va me manquer (j’ai lu environ 40 livres pendant cette mission) et si vous voulez découvrir le Nigeria vous pouvez lire “Americanah” et “Purple hibiscus” de Chimamanda Ngozi Adichie. Merci à Frédérique H. de m’avoir fait découvrir cet auteur! Nous échangerons autour d’un café à mon retour.

Les couleurs et la chaleur de l’Afrique vont me manquer.

Le compte à rebours a commencé: j’ai 30 jours pour profiter de chaque instants au Nigeria avec les personnes qui me manqueront quand je serai en France où je profiterai de chaque instants avec les personnes qui me manquent maintenant au Nigeria.