August 25

Tags

Explosion

Hôpital FANN.Gorée.3.

À première vue, il s’agit peut-être d’un terme douteux, considérant l’état du monde actuel.  C’est pourtant le seul mot qui me revenait en tête.  Je me suis demandé à quelques reprises si ce mot était « approprié ».

Mais plus j’y réfléchissais et plus le temps passait, ce terme s’imposait.  Je vivais une véritable explosion des sens, des perceptions, des couleurs, des barrières, des façons de travailler.  De tout ce qui peut nous sembler « normal ou correct ».

Alors bien sûr, une explosion de mes propres barrières, peurs, perceptions et idées préconçues.

Mon travail ici chez PATH à Dakar a beaucoup évolué depuis la description de tâches que j’ai reçue il y a déjà quelques mois.  En fait, mes premières semaines d’écoute et d’observation, de GEMBA (désolée pour le jargon GSK), m’ont évité de sauter à pieds joints dans ce que je croyais être mon mandat.  En d’autres termes, mon recul volontaire m’a plutôt permis de laisser émerger mon agilité et de donner la bonne direction à mon mandat PULSE, en fonction de l’environnement et des besoins actuels, et de favoriser un impact à plus long terme.

Je ne vois pas le temps passer :  de rencontre en rencontre avec différentes parties prenantes du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS), à développer un outil sur les signes d’hypo et d’hyperglycémie, à animer avec mes collègues un kiosque PATH lors d’activités de sensibilisation du MSAS, en passant par les pause déjeuner avec mes collègues où nous partageons nos similitudes et nos différences, l’art de négocier mes légumes et mes taxis, et les recettes pour faire le meilleur Tiep Bou Djien.  J’apprend tellement…sauf le Wolof, où je ne comprend que les mêmes sept mots depuis mon arrivée!!!

Ici tout reste à faire pour renforcer les systèmes, surtout ceux de l’éducation et de la santé. Le développement des capacités et l’autonomisation s’expriment ici dans le langage : de «peut-on faire ceci ou cela» en passant par «comment peut-on faire ceci ou cela» on adopte plutôt  faisons ceci ou cela». Une autre leçon à inclure dans mon tableau ‘’Leçons tirées de PULSE’’.

Quoi d’autre….Certains d’entres vous se demandent peut-être si j’ai effectivement vu des serpents. Et bien non. MAIS une immense coquerelle est apparue sur mon plancher un matin chaud et pluvieux. Heureusement une amie de Montréal qui passait quelques jours chez moi a bruyamment neutralisé l’intruse. Une explosion de craquements et de rires (elle, pas moi). Je me convaincs qu’il s’agit là d’un événement unique.

Le silence n’est pas vraiment silencieux : il cache toujours une explosion.